Verre passif low-e pour les climats plus froids

Les revêtements passifs low-e sont parfaits pour les climats très froids (où le chauffage occupe une place prépondérante) parce qu'ils permettent à une partie de l'énergie de rayonnement infrarouge à ondes courtes de traverser le vitrage et ainsi aider à réchauffer la résidence en hiver, tout en conservant la chaleur des ondes longues par leur réflexion vers l'intérieur.

Cette énergie solaire pénètre dans la maison sous forme d'énergie de rayonnement infrarouge à ondes courtes, laquelle est transmise par le vitrage puis absorbée par le plancher, les murs, l'ameublement et les occupants de la résidence. Cette énergie est ensuite réémise par le plancher, les murs et autres sous forme de rayonnement infrarouge à grandes longueurs d'onde, c'est-à-dire sous forme de chaleur.

Les résidences situées dans les climats froids, où le chauffage est prédominant, perdent de la chaleur intérieure qui se dissipe vers l'environnement extérieur, où les températures sont plus froides. Tant que la température extérieure est plus basse que la température intérieure, la chaleur continue de se perdre, que ce soit le jour ou la nuit. Dans bon nombre de climats froids, cette situation perdure pendant des semaines, voire des mois alors que les températures extérieures sont bien en-deçà des températures intérieures visées.

La perte de chaleur (ou le gain de chaleur) par une fenêtre se produit selon trois modes :

  • Le transfert de chaleur rayonnante est la circulation de la chaleur par absorption, puis sa réémission. Par exemple, c'est ce qui cause la sensation de chaleur si vous mettez votre bras directement sous les rayons du soleil en été.
  • Le transfert de chaleur par convection est la circulation de la chaleur par les mouvements de l'air. Par exemple, quand vous allumez un séchoir à cheveux et que l'air chaud est projeté par son extrémité.
  • Le transfert de chaleur par conduction est le transfert de chaleur par les matériaux. Par exemple, lorsque la poignée d'un chaudron placé sur une cuisinière devient chaude. La chaleur est conduite du fond du chaudron jusqu'à sa poignée.

Comment est fabriqué le revêtement passif low-e

La majorité des revêtements passifs low-e sont fabriqués selon un processus pyrolitique. Le revêtement est appliqué sur le ruban de verre pendant sa fabrication sur la ligne de flottaison. Le revêtement est alors « fusionné » avec la surface de verre chaud pendant sa production, créant une forte adhésion, ou « couche dure » qui est très durable. Enfin, le verre est coupé en feuilles de diverses dimensions pour être expédié aux fabricants.

Verre passif Sungate® low-e

Le verre de la famille Sungate de PPG est doté d'une technologie de revêtement passif low-e unique conçue pour les climats où le chauffage occupe une place prépondérante. C'est un verre à haut rendement qui contribue à réduire les coûts de chauffage.

Vous voulez en savoir plus sur les vitrages? Visitez le Centre d'éducation sur le verre de PPG
Pour en savoir plus, visitez le Centre d'éducation sur le verre commercial de PPG; vous y trouverez des vidéos, des articles, des définitions, une foire aux questions, des résumés graphiques et de courts diaporamas offrant de l'information conviviale et facile à comprendre sur la conception, le choix et la construction en lien avec le verre commercial.
Plus d'information